Projets inspirants

Un premier sentier comestible à Trois-Rivières
Un «sentier comestible» vient de s'ajouter aux autres aménagements qui ont contribué à revitaliser le parc Monseigneur-Comtois
. Outre les plants et arbustes producteurs de petits fruits,  le parc abrite aussi des arbres générateurs de fruits et de noix. Dédié à la consommation des citoyens, ceux-ci seront encouragés à participer à son entretien. Un volet éducatif sera ajouté à la démarche.

Cartes interactives des équipements et infrastructures en loisirs
La carte des équipements en loisirs Parc-ô-mètre permet de voir et situer les équipements et infrastructures en loisirs qui se retrouvent dans les 13 municipalités de la MRC des Etchemins
. L’objectif du projet est de mieux faire connaître à la population les ressources offertes dans les municipalités. Cliquez pour consulter la Carte des équipements en loisirs de la MRC

Vaudreuil-Dorion innove avec ses toutes nouvelles boîtes à jouets
Depuis quelque temps, des coffres à jouets ont fait leur apparition dans les parcs de plusieurs municipalités. Ils permettent de mettre à la disposition des enfants du matériel pour la pratique du jeu libre, acheté par la ville. Vaudreuil-Dorion a repris cette idée en la fusionnant avec celle des boîtes à livres où les citoyens laissent des livres en partage. Ce qui donne les boîtes à jouets. Une idée originale qui devrait faire des petits… 

Inauguration à Varennes du premier terrain de baseball synthétique au Québec
C’est en présence de joueurs et de représentants de l’Association de baseball de Varennes que le conseil municipal procédait, le 8 juillet dernier, à l’inauguration du terrain de baseball synthétique du parc du Pré-Vert. Il s’agit de la première installation de ce genre au Québec, exécutée par la firme Univert paysagement, dont les représentants étaient aussi présents.

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville innove et devient parmi les premières villes du Québec à se doter d’une politique « ville nourricière ».
Le concept de « ville nourricière » se caractérise par la volonté d’agir sur les cinq axes du système alimentaire soit la production, la transformation, la distribution, la consommation et la gestion des matières résiduelles.

La transformation du complexe environnemental de Saint-Michel
Entrevue avec Clément Arnaud – Chef de section au bureau du CESM | Legs du 375e du Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal de la ville de Montréal, mettant en lumières les éléments qui font de la transformation du CESM un projet de réhabilitation exemplaire et novateur en Amérique du Nord et présentant quelques exemples de pratiques innovantes mises en œuvre sur le site.

Exemples d’aménagement et de politique favorisant un mode de vie actif
Voici deux exemples québécois et un de la France qui ont mis en application ces concepts dans leur projet d’aménagement pour un mode de vie physiquement actif : La politique Montréal physiquement active, Les Quartiers verts, actifs et en santé, La promenade urbaine sur les quais de Bordeaux.

Deux parcours pour favoriser l’activité physique à Mont-Saint-Hilaire
C’est notamment lors de l’élaboration d’un plan de développement axé sur le transport actif et le transport en commun que la Ville a choisi de pousser plus loin son virage santé. Une idée s’est alors rapidement présentée : aménager des parcours balisés de course dans tous ses quartiers.

D’ici les prochaines années, 25 % des rues seront conviviales à Québec
S’inspirant du concept de rues complètes, les voitures perdront un peu d’espace de manœuvre au profit des piétons, des cyclistes et des espaces verts dans les quartiers résidentiels de la ville de Québec. Un nouvel outil de cartographie a même été dévoilé, lors d’un comité plénier à l’Hôtel de Ville afin d’identifier les rues qui pourront être transformées en rues conviviales et à quelle cadence elles le seront. En septembre prochain, la Ville promet de dévoiler la liste des rues qui ont le potentiel de devenir conviviales grâce à une carte interactive qui sera mise à la disposition des résidants dans le but de les consulter.

Angers, Nantes et Strasbourg, villes les plus vertes de France en 2017
L’Union Nationale des Entreprises du Paysage, en partenariat avec Hortis, publie les résultats de l’édition 2017 du Palmarès des Villes Vertes, une enquête complète menée auprès des 50 plus grandes villes de France sur leur politique de végétalisation urbaine. Les villes de ce Palmarès sont des exemples inspirants!

Transformer une place publique déserte en un lieu animé : un exemple de réussite à peu de frais
Autrefois, c’était une place publique à la surface bétonnée de la capitale australienne que les piétons traversaient sans presque ne jamais s’y arrêter. Il n’a suffi que de petites interventions peu coûteuses et de beaucoup de couleur pour la rendre tout à coup attrayante. Surnommée #BackyardExperiment, cette place, désormais charmante, a fait l’objet d’un court documentaire fort intéressant. (Source : CityLab)

Saint-Jean-sur-Richelieu, Terre en fête !La ville de Saint-Jean-sur-Richelieu dans le cadre de son 350e anniversaire a été l’hôte l’été 2016 d’un événement international de landart. Pendant une semaine, quatorze duos d’artistes internationaux ont réalisé des œuvres d’art à partir de matières naturelles. Une forme d’art éphémère qui marque la mémoire.

Grand nettoyage de la rivière Mascouche et réalisation d’un exercice de médiation culturelle par le biais d’une sculpture (Land Art)
Durant l’été 2016, une équipe de travailleurs a parcouru un tronçon de la rivière Mascouche en canot pour y récupérer les débris anthropiques. Afin de bonifier ce projet et stimuler l’implication citoyenne, diverses activités grand public ont aussi été réalisées pendant cette période. Éric Nado, sculpteur-assembleur a réalisé une œuvre d’art créée à partir des matériaux extraits de la rivière.

La MRC Brome-Missisquoi est lauréate du 3e Gala Misez EAU dans la catégorie municipalités et communautés autochtones avec son projet Amélioration de la résilience face aux aléas liés à l’eau.
Depuis plus de 15 ans, le territoire de la MRC Brome-Missisquoi est touché par les problématiques liées à l’eau de surface. Les inondations historiques au lac Champlain et la tempête tropicale Irène en 2011 ont incité les élus à passer à l’action.

Dans le cadre de la CCFU, la contribution qu’ont les aménagements fauniques du Ruisseau de Feu à Terrebonne sur la biodiversité en milieu urbain a été citée en exemple.
Lors de la présentation, M. Réjean Dumas et Mme Catherine Greaves du MFFPQ ont démontré que ce jeune projet d’aménagement faunique nouvellement restauré en milieu urbain contribuait déjà grandement à l’augmentation de la biodiversité avec ces différentes espèces d’oiseaux et de poissons qui sont déjà revenus se réapproprier ces lieux.

Concrétisation d’un lien vert et réactif dans l’Est de Montréal
Le projet du Corridor vert des 5 écoles est un portefeuille de projets s’étalant sur une période d’au moins cinq ans. Le Corridor vert se veut un projet novateur qui consistera à effectuer et à susciter une grande série d’interventions sur l’espace urbain, public et privé, qui va améliorer la qualité de vie des résidents et des usagers, et  les encourager à s’approprier les lieux et les équipements.

Rennes, Capitale française de la biodiversité 2016
Il s'agit de la reconnaissance d’actions exemplaires et d’un engagement de longue date en faveur de la biodiversité: définition de la Trame Verte et Bleue dans le projet urbain Rennes 2030, gestion de sols pollués ou encore création d’un Conseil local de la biodiversité sont autant d’actions remarquées sur le thème 2016 du concours « sols et biodiversité ».

La plage urbaine de Verdun
Après Longueuil et Pointe-aux-Trembles, c'est au tour de Verdun de permettre à ses citoyens de se tremper les pieds dans l'eau. Présenté par le maire de l'arrondissement, Jean-François Parenteau, le projet de plage devrait être en principe prêt à accueillir les baigneurs pour le 375e anniversaire de Montréal.

5 bons coups municipaux en saines habitudes de vie pour les familles
Un peu partout au Québec, des initiatives sont créées pour que les enfants, les adultes et les aînés bougent davantage. Voici quelques exemples répertoriés sur le blogue Prendre soin de notre monde. Pour connaître d'autres bons coups, consultez le site du CAMF

Les 20 coups de coeur de Vivre en Ville
Pour célébrer ses 20 ans, Vivre en Ville a sélectionné 20 coups de cœur des collectivités viables. Touchant une multitude de domaines, il s'agit d'initiatives ou de réalisations qui ont, à leurs yeux, contribué à changer la donne en faveur des collectivités viables au Québec.

Parc d’un nouveau genre: Jardin en libre service au parc Olier
Grâce à la mobilisation des citoyens du Griffintown et avec l’appui de la Fondation TD des amis de l'environnement et de l’arrondissement du Sud-Ouest, ce projet permettra à la fois de créer un nouvel espace vert collectif dans le quartier, de sensibiliser les citoyens à la production locale et à la biodiversité, de favoriser l’échange entre les citoyens de même que de rendre accessibles les aliments cultivés.

Agriculture communautaire à vocation sociale : la MRC d’Argenteuil se distingue
La municipalité régionale de comté d’Argenteuil a reçu un prix du CAMF pour son initiative d’agriculture communautaire visant à fournir des aliments sains et frais à des familles défavorisées. En 2015, ce projet a aussi été finaliste du Prix Leadership municipal de Fédération québécoise des municipalités.

8 moutons chargés de tondre le gazon dans un parc de l'arrondissement de Rosemont--La Petite-Patrie, à Montréal.

L'initiative d'écopâturage fait partie du projet pilote d'agriculture urbaine Biquette à Montréal. Le recours aux brebis et aux chèvres dans les places publiques et les parcs existe en Europe depuis des siècles. L'idée semble germer au Canada. La ville de Calgary, en Alberta, a fait appel à 106 chèvres pour éliminer le chardon et d'autres plantes indésirables d'un parc urbain.

 

Un projet pilote de naturalisation d'espaces verts pour favoriser la biodiversité dans l’Arrondissement de Verdun

Les terrains choisis pour cette expérience pilote sont situés dans des zones moins fréquentées dont l'aménagement naturel ne nuit pas à la pratique d'activités de sport ou de loisir. Les sites ont été sélectionnés en fonction des avis et conseils de la Maison de l'environnement et du collectif En vert et pour tous, deux organismes partenaires de ce projet, qui sont reconnus pour leur expertise en matière de gestion écologique des espaces verts.

Les lauréats du Mérite municipal 2016 (MAMOT) dans la catégorie Municipalité et développement durable sont les projets « La Place du Village dePointe-aux-Trembles », Arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Ville de Montréal, ex æquo avec « La Charte des paysages de Gaspé », Ville de Gaspé et « LaNavette.ca », Ville de Saint-Jérôme.

L'Arbre à lire: quand la culture s'invite dans le parc!
Inspiré du mouvement « Libérez les livres », l’Arbre À Lire favorise la rencontre spontanée d’un passant et d’un livre dans un lieu inattendu. Ayant constaté le succès de son premier Arbre À Lire, installé en juillet 2014, la Ville de Sainte-Catherine s’est dotée d’un second Arbre, situé au parc Montcalm. Les lecteurs pourront cueillir des livres de l’Arbre À Lire jusqu’à la fin octobre. Le service reprendra ensuite au printemps prochain.

Création à Québec d'îlots de fraîcheur… comestibles
Cette initiative, appelée Verdir Saint-Roch, souhaite, tout à la fois : lutter contre les îlots de chaleur ; promouvoir l’agriculture urbaine ; favoriser la mixité sociale ; faciliter l’intégration de nouveaux arrivants ; et encourager la saine alimentation. Non seulement les résidents pourront découvrir des aliments sains, nouveaux ou ancestraux, mais ils auront aussi l’occasion d’apprendre à les utiliser au quotidien dans le cadre d’un volet d’éducation populaire.

Opération d'envergure de lutte aux îlots de chaleur à Madrid

À Madrid, à peu près chaque espace inutilisé sera bientôt couvert de plantes. Des parcs existants seront agrandis et de nombreux toits et murs seront verdis. 22 terrains vacants seront transformés en jardins urbains. Les places pavées deviendront des parcs aptes à absorber l’eau de pluie lors de fortes précipitations. Les rues du centre ville où les voitures sont dorénavant interdites seront transformées en parcs linéaires. Tout cela fait partie du vaste plan pour les aider à s’adapter à certains des plus grands défis auxquels fait face la ville depuis les changements climatiques: jours plus torrides, des sécheresses plus graves, et des inondations lors de lourde pluie.

Danemark : des parcs cyclistes pour initier les tout-petits au vélo dès le plus jeune âge
Cette expérience a démontré, selon les organisateurs, que ce genre de terrain de jeu est l’endroit idéal pour que les enfants développent, dans un environnement sécuritaire, des aptitudes qui vont leur servir une fois plongés dans le vrai trafic. C’est pourquoi ces endroits sécurisés seront semés de parcours à obstacles spécifiquement conçus pour que les jeunes cyclistes développent leurs habiletés motrices. Qu'est-ce qu'un parc cycliste? Voir la vidéo 

Nouvelle mesure de développement durable : L'aréna de Saint-Michel utilise l'eau de pluie pour entretenir la glace !
L’aréna de Saint-Michel, à Montréal, est la première au Canada à utiliser l’eau de pluie pour entretenir sa patinoire. Par cette innovation, l’aréna fait une pierre deux coups: elle diminue de 30% sa consommation d’eau annuelle (une économie de plus d’un million de litres d’eau potable par an) et répond à un problème existant de refoulement des eaux à l’intérieur du bâtiment.
Pour en savoir plus sur le projet, cliquez ici

Lac Saint-Charles: 246 terrains municipaux transfor-més en réserve naturelle
Le plan de la Ville sera présenté au ministère de l'Environnement au cours des prochaines semaines. Pour chacune des propriétés, il y aura un plan de gestion selon ce que prévoit la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. Des programmes de plantation, de filtrage de l'eau et de marais seront établis pour qu'ils protègent à tout jamais les sources d'eau du lac Saint-Charles.

Le répertoire des bons coups 2015
La Fondation Rues principales vous présente son tout dernier Répertoire des bons coups. Laissez-vous inspirer par ces réalisations des quatre coins du Québec et du Nouveau-Brunswick, toutes insufflées par la démarche Rues principales!

Le Corridor vert des cinq écoles : Montréal-Nord signe une importante entente avec la CSPI et la CSEM
Le projet de corridor vert est un projet novateur qui consiste à effectuer et à susciter une grande série d’interventions sur l’espace urbain, public et privé, qui vont améliorer la qualité de vie des résidents et des usagers et encourager les résidents et les usagers à s’approprier les lieux et les équipements.

 

Plan d'action de gestion durable 2015-2017
La municipalité rurale d'Austin, riche d'une grande biodiversité, a élaboré un plan d'action de gestion durable afin de pouvoir protéger les nombreux milieux naturels présents sur toute l'étendue de son territoire. Élaboré en collaboration avec des intervenants de la collectivité, ce plan lui a valu le Prix des collectivités durables 2016 de la FCM dans la catégorie Aménagement de quartier.

 

 

La lutte aux îlots de chaleurs urbains à Paris : 33 signataires de la charte « Objectif 100 hectares »

 

La Ville de Paris et ses partenaires se mobilisent pour végétaliser 100 hectares de murs, de façades et de toits, dont un tiers est dédié à l’agriculture urbaine sans pesticides. Un objectif clair et précis où le milieu s’engage auprès d’une administration publique pour faire une différence. Pour lire la charte « Objectif 100 hectares ».

 

Recueil de l’opération 2015 « Nature en ville et changements climatiques ».
Menée dans le prolongement des cinq éditions du concours Capitales françaises de la biodiversité, l'opération a permis d’identifier les actions des collectivités en faveur de la nature et de la biodiversité pour adapter le milieu urbain aux changements climatiques et en atténuer les effets. Le recueil présente les 50 meilleures actions mises en œuvre par 37 collectivités.

 

 

Un skatepark urbain unique en son genre ouvre à Verdun
Après une métamorphose complète, l'aire de planche à roulettes du parc Arthur-Therrien, située sur les berges du fleuve au cœur de l'arrondissement de Verdun, propose un aménagement unique en son genre au Québec. Conçue en collaboration avec les jeunes afin de les encourager à bouger et à se dépasser, cette installation sportive dernier cri est à la fois innovatrice, ludique, sécuritaire et rassembleuse. 

 

Une centaine de frênes transformés en mobilier urbain
« Ce projet s'inscrit dans notre vision d'une ville durable, explique le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François William Croteau. En plus de valoriser le bois de nos propres arbres, il crée de l'emploi pour un organisme de réinsertion socio-professionnelle et il contribue à réduire notre empreinte écologique puisque les activités entourant le transport, la conception et la réalisation du mobilier se dérouleront sur notre territoire », précise-t-il.

 

 

Lancement officiel du projet ILEAU

 

Le 15 octobre dernier, tous les partenaires du projet ILEAU se sont réunis pour appuyer la lutte aux ICU dans leurs quartiers. ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) vise à réduire fortement les îlots de chaleur urbains dans un territoire concernant cinq arrondissements, dans l’axe de l’autoroute 25, entre la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent.

 

Parc-nature du Bois-de-l'île-Bizard, L'agglomération de Montréal fait l'acquisition d'un terrain pour agrandir le parc-nature
D'une étendue de 37,4 ha, il renferme des milieux humides sur environ 22 % de sa superficie. Il comprend une mosaïque de milieux naturels de grand intérêt écologique en continuité avec ceux du parc-nature du Bois-de-l'île-Bizard. "Par ce geste, nous réitérons notre détermination à protéger et à enrichir les espaces verts à Montréal" a indiqué M. Ménard.

L’agrile du frêne : Vaudreuil-Dorion sensibilise en vidéo
La Ville de Vaudreuil-Dorion prend les grands moyens pour lutter contre l’agrile du frêne, découvert sur son territoire en juin dernier. Dans le but de sensibiliser la population et de présenter les mesures entreprises pour ralentir la propagation de l’insecte, une vidéo a été réalisée. 

Une bande riveraine modèle aux abords de la rivière des Mille Îles
Ce projet de verdissement à Terrebonne, amorcé par le COBAMIL, vise à concevoir et à exposer divers exemples esthétiques de bandes riveraines adaptées aux réalités urbaines en partenariat avec les municipalités de notre territoire, et ainsi, contribuer à la protection de l’écosystème aquatique de même qu’à la protection de l’érosion de leur terrain.

La promenade Jacques-Cartier: un lieu de nature exceptionnel offert aux citoyens

Le sentier qui flanque sur 4,6 kilomètres la rivière Jacques-Cartier, relie le site Déry au parc de l'île Notre-Dame. Le sentier de Pont-Rouge est le premier au Canada à utiliser l'application vocale izi.travel, accessible par iPhone et Androïd, offrant ainsi un supplément d'information à celle fournie par les panneaux.

Projet de développement du secteur Pierrefonds-Ouest - Un projet de développement exemplaire dans l'Ouest de Montréal visant la protection des milieux naturels

La Ville de Montréal souhaite par la mise en œuvre de ce vaste projet, soutenir la conservation de milieux naturels représentant quelque 180 hectares, une zone qui occupe près de 50% de la superficie du territoire concerné. (pour en savoir plus...)

En collaboration avec la Ville de Trois-Rivières, Nature-Action Québec protège 10,32 hectares de plus dans la tourbière Red Mill à Trois-Rivières.
Pour le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, « la protection et la mise en valeur de la tourbière Red Mill concordent avec la volonté de la Ville de protéger un hectare pour chaque hectare de terrain développé ». Il souligne que cette tourbière est l'une des plus grandes du territoire trifluvien et qu'elle est reconnue comme telle dans les documents de planification de la Ville.

Intégré l'agriculture urbaine: une stratégie durable
En réponse à la montée du mouvement « locavore », les municipalités, les organismes sans but lucratif, les développeurs et les entrepreneurs apportent des pratiques agraires dans la ville. L’article présente dix projets tous terminés au cours des cinq dernières années.

Fonds vert de la ville de Matane
Grâce à la compensation monétaire pour l’implantation du lieu d’enfouissement technique sur son territoire, la ville a constitué un Fonds vert afin de promouvoir des projets qui favorisent la protection de l’environnement et le développement durable. Un moyen d'encourager les organismes sans but lucratif et les organismes publics de la ville à s’investir collectivement dans une approche de développement durable, pour le présent et les générations à venir.

Protection définitive et officielle du Bois Angell comme parc-nature régional après plus de 30 ans de négociations en ce sens.
La protection de cet écosystème d’exception constitue une étape de plus vers la création d’un corridor vert qui s’étendrait vers le parc-nature du Cap Saint-Jacques, en passant par le parc-nature de l’Anse-à-l’Orme. 

Le projet Ma cour d’école, notre forêt urbaine de l’école Sainte-Claire primé par Arbres Canada
 La Ville de Longueuil salue la reconnaissance par Arbres Canada de l'école Sainte-Claire comme étant l'une des écoles les plus vertes au Canada. L'école a reçu cette distinction dans le cadre du programme Verdissement des terrains d'écoles grâce à son projet Ma cour d'école, notre forêt urbaine, auquel a contribué la Ville de Longueuil.

Dans la catégorie « municipalité de 5 000 à 20 000 habitants », laMunicipalité du Canton deShefford,avec son projet de réserve naturelle dans le Parc des Montagnards, a reçu le Prix Intelligence collective du RQVVS.
 En lien avec un comité de citoyen, Conservation Espace Nature Shefford (CENS), la municipalité a réussi à protéger une superficie de 145 hectares, reconnue pour ses espèces rares, ses milieux naturels, ses zones humides et ses écosystèmes sensibles. Ce parc, situé en zone blanche, est désormais à l'abri des développeurs. De nombreux aménagements ont été réalisés pour en permettre un meilleur accès à la population.

Dans Rosemont-La Petite-Patrie - Une réelle stratégie d'agriculture urbaine se concrétise à Montréal
 
L’arrondissement met des saillies de trottoir à la disposition des résidants pour la pratique libre de la culture potagère. Déjà plusieurs potagers sont aménagés à travers les 65 ruelles vertes soutenues par l’arrondissement, de même que dans plusieurs des jardins de rue.

Mosaïque florale de La Prairie : De la prose en fleurs
 Depuis 2009, la mosaïque située à l’intersection du boulevard Taschereau et du chemin de Saint-Jean attire l’attention des citoyens de La Prairie et des visiteurs en raison de ses agencements floraux exceptionnels. Autant pour ses prouesses techniques que pour la qualité de sa conception, la mosaïque florale de La Prairie, souvent comparée à de la prose en fleurs, est devenue une référence pour les autres Municipalités.

Des parcs comestibles pour les citoyens de Trois-Rivières
 
Le Conseil régional de l’environnement Mauricie et la Démarche des premiers quartiers annoncent la mise en chantier du projet intitulé Parcs comestibles. Ce projet donne une tout autre dimension à la pratique de l’agriculture urbaine à Trois-Rivières; la production fruitière accessible à toute la collectivité!

L'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension innove en s'attaquant aux gaz à effet de serre.
Dans le cadre du projet, quatre zones inoccupées bordant les abords de l'A-40 seront valorisées par la plantation de pins : plantation massive de 125 pins aux abords de l'autoroute Métropolitaine (A-40), dès ce printemps, qui permettra de capter davantage de CO2 et d'améliorer la qualité de l'air. L'arrondissement testera également une nouvelle technique d'arrosage qui permettra de réduire le travail manuel d'arrosage.

Arrondissement de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles: Plan Bleu-vert, plage de l'Est et Île Sainte-Thérèse *
Sous l’impulsion de la mairesse Chantal Rouleau, l’arrondissement accroit son attractivité à titre de milieu de vie de qualité et de destination touristique, notamment via la revitalisation des berges. 
 

La ceinture de verdure de la capitale du Canada, un grand projet de conservation et d’appropriation collective *
La présentation aborde les discussions à l’origine de la création de la ceinture, sa planification, son rôle unique, les pressions qu’elle subit au sein d’une agglomération urbaine et le rôle important joué par les architectes paysagistes dans la mise en œuvre de certains projets.

Le Parc Jean-Drapeau *
Présentation de Daniel Blier, directeur général du Parc Jean-Drapeau. La Société du parc Jean-Drapeau est un organisme paramunicipal de la Ville de Montréal dont la mission est de gérer, d’administrer, de développer, de protéger et d’animer le parc, qui regroupe les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame situées à mi-chemin entre le centre-ville de Montréal et la Rive-Sud.
* Ces présentations ont eu lieu dans le cadre du congrès 2014 de l'AAPQ

Plan de conservation des milieux naturels
Le tout premier plan de conservation des milieux naturels de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu constitue une vision audacieuse en matière d'aménagement du territoire de la municipalité visant à établir un équilibre entre le développement et la préservation des milieux naturels. La ville a entamé auprès du gouvernement des démarches afin de faire reconnaître les terrains de son plan de conservation des milieux naturels en tant que réserve naturelle.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu modifie son règlement de fauchage pour une gestion écologique de la végétation
Ce nouveau règlement vise une gestion plus écologique de la végétation. En limitant le fauchage, la croissance de prairies fleuries embellit le paysage, protège les écosystèmes et devient source de nourriture pour les oiseaux et pollinisateurs naturels. Les propriétaires de grands terrains vacants sont donc invités à devenir Ami de la biodiversité en adoptant cette pratique plus respectueuse de l’environnement.

La Ville de Chambly revitalisera une partie des berges du bassin
Cette revitalisation contribuera notamment à stabiliser les berges et à leur embellissement. Entre autres, les travaux permettront le remplacement de plantes exotiques envahissantes par des plantes indigènes, l’émondage sélectif d’arbres afin de créer des percées visuelles ponctuelles, le dépistage de l’agrile du frêne, la restauration des secteurs dénudés de la rive,
etc.

Prix Inspiration 2014: un carnet de projets inspirants
Ce concours met en lumière des initiatives qui démontrent le dynamisme et la créativité de nombreuses communautés qui donnent vie au réseau des villages-relais du Québec. Les projets présentés illustrent bien les efforts et la diversité des actions menées pour l’amélioration de la qualité de vie et de la sécurité, ou pour la mise en valeur du patrimoine et la promotion d’attraits touristiques des municipalités

Gestion environnementale à Saint-Hyacinthe: bilan 2010-2013 positif
Au vu des résultats, la ville maintient le cap dans le développement durable et la protection du milieu en posant des gestes environnementaux tangibles sur son territoire. Treize nouvelles actions ont débuté en 2013, dont, entre autres, l’intégration de pratiques de stabilisation des rives par génie végétal et la promotion de la protection des bandes riveraines en milieu agricole et la planification d’une zone de conservation dans le secteur de la Métairie.

La ville de Nancy (France) a reçu cette année le prix Val'hor de la diversité végétale.
Une récompense qui traduit la volonté de l'interprofession de pérenniser son appui au Concours national des villes et villages fleuris. Depuis sept ans, il est attribué à une ville ou un village utilisant «une large gamme de végétaux, harmonieusement assemblés et adaptés à l'environnement».
 

La Ville de Rouyn-Noranda présente un premier Plan de gestion des milieux humides dans les périmètres urbains de son territoire.
 Au Québec, encore peu de municipalités se sont dotées d’un tel plan pour favoriser un développement durable de leur territoire. La Ville de Rouyn-Noranda agit ainsi à titre de leader régional et provincial dans l’aménagement de son territoire et s’inscrit concrètement dans sa vision d’une ville plus verte.

Angers, Nantes et Limoges sont les villes les plus vertes de France
L'Unep a sollicité les 50 plus grandes villes de France, soit des agglomérations dépassant les 85.000 habitants, et les a passées au crible de cinq grands critères via une cinquantaine d'indicateurs: le patrimoine vert accessible au public, les efforts d'investissement en faveur du développement du végétal, la préservation de la biodiversité, la gestion des déchets verts et la promotion des espaces verts.

 

La stratégie de mise en œuvre du PADD-E rend Salaberry-de-Valleyfield plus verte, meilleure pour ses citoyens et pour son essor économique.
Le développement durable est d’ores et déjà entré dans les us et coutumes des pratiques de service et des projets municipaux. Cette modification d'approche nous amène à être considérée comme un leader au Québec, Salaberry-de-Valleyfield ayant été choisie pour représenter les 1 134 municipalités au sein du comité consultatif sur les changements climatiques du gouvernement du Québec.

La protection du marais de Laterrière : une réussite collective !
Le projet vise à faire prendre conscience aux citoyens de Laterrière de l'importance de conserver ce milieu humide de 3 ha, situé au cœur du secteur urbanisé de la ville de Saguenay et encore étonnamment riche en biodiversité.

Une première réserve naturelle à Brossard reconnue officiellement
Cette reconnaissance légale du ministère du MDDEFP à titre de réserve naturelle en milieu privé, constitue une garantie supplémentaire de conservation en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. Cette désignation vient officialiser les démarches de protection de cet espace entreprises par la Ville et NAQ en 2010. Au total, ce sont 585 hectares qui sont protégés à perpétuité, représentant une superficie de 13,1 % du territoire.

Plus de 200 hectares protégés à Bromont : la Ville travaille pour qu'ils soient reconnus   
A priori, parc scientifique et réserve naturelle ne semblent pas aller de pair, mais la Ville de Bromont est en train de prouver le contraire. Elle vient en effet de s'entendre avec le MDDEFP, pour protéger pas moins de 215 hectares de terrain au coeur du parc scientifique, une superficie qu'elle souhaite maintenant faire reconnaître en tant que réserve naturelle.

Mont-Saint-Hilaire se dote de la plus grande réserve naturelle municipale au Québec
Le ministre Blanchet a remis à la municipalité un certificat qui reconnaît l’engagement de Mont-Saint-Hilaire à la protection du mont, de sa ceinture verte et d’espaces verts accessibles aux citoyens et a décrété la réserve naturelle perpétuelle. C’est grâce à la volonté de la ville de Mont-Saint-Hilaire et à la collaboration du Centre de la Nature que cette réalisation a été rendue possible.

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield - Circuits autoguidés pour découvrir les arbres remarquables!
4 circuits de promenade autoguidés, mis sur pied par Crivert, permettent de se balader à travers la ville afin de découvrir ce patrimoine naturel indispensable, de découvrir les arbres remarquables de la ville et de mieux comprendre leur rôle dans l'environnement. Un outil de sensibilisation et de mise en valeur.
 

La ville de Niort est la nouvelle « Capitale française de la biodiversité 2013».
Pour cette 4ème édition organisée par Natureparif, le thème choisi était «
L’eau, la ville, la vie ! ». Le jury a apprécié la volonté politique de la ville de stopper l’étalement urbain, sa démarche stratégique sur la trame verte et bleue urbaine et des actions exemplaires pour préserver et restaurer les cours d’eau et zones humides en ville.

La Ville de Gatineau a créé un parc et un écoterritoire pour protéger la forêt Boucher.
Pour créer cette zone protégée, la Ville a dû modifier son schéma d'aménagement, permettant ainsi de protéger les milieux naturels et de créer des milieux de vie basés sur le développement durable. L'écoterritoire permettra de conserver au moins la moitié des « boisés d'intérêt supérieur », d'instaurer des bandes riveraines deux fois plus importantes et de préserver l'ensemble des milieux humides.

40 ruelles vertes dans Rosemont-La Petite-Patrie
Poursuivant sans relâche sa lutte aux îlots de chaleur, Rosemont-La Petite-Patrie accentue encore davantage sa révolution « durable » en soutenant l'aménagement de vingt nouvelles ruelles vertes en 2013. Ces projets en cours de réalisation s'ajouteront aux vingt ruelles déjà végétalisées lors des deux dernières années.

Des villes troquent les aménagements floraux contre des plantes comestibles
Investir dans des aménagements paysagers comestibles plutôt que dans des fleurs annuelles et du gazon, c’est le pari qu’ont fait sept municipalités de la Montérégie cette année. Une initiative qui pourrait inspirer d’autres municipalités...

Quartier Airlie-Bayne : d'îlots de chaleur à îlots de fraîcheur
Dans le but d'améliorer la qualité de vie du quartier Airlie-Bayne, l'arrondissement de LaSalle a participé au programme de Lutte aux îlots de chaleur mis en place par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Le projet pour réduire les îlots de chaleur « Ma cour, ma rue, mon quartier » s'est avéré un véritable succès

Réfection écologique et verdissement des stationnements
Le projet de la Corporation Jeanne-Mance remporte le prix Coup de coeur du jury dans le cadre de la huitième conférence internationale Novatech, tenue à Lyon en France. Réalisé de 2010 à 2012, il représente le premier stationnement écologique avec un bassin de biorétention à Montréal.

Trois-Rivières première ville au Québec à se doter d’un plan d’adaptation aux changements climatiques (2 juillet 2013)
Le plan a été réalisé dans le cadre du Programme Climat municipalité, mis de l’avant par le Bureau des changements climatiques du MDDEFP et en collaboration avec le centre de recherche Ouranos. Trois-Rivières possède maintenant les outils nécessaires pour adapter sa prestation de services et ses interventions en fonction des défis nouveaux que posent les changements climatiques.
À noter qu'au début septembre, la Ville de Sherbrooke devenait la 2e ville à se doter d'un tel plan.
 

Feu vert à huit «quartiers verts»
Véritables laboratoires urbains pour réduire la place de l'automobile, les «quartiers verts» pousseront comme des champignons à Montréal au cours des trois prochaines années. La Ville a annoncé la reconnaissance officielle de huit de ces quartiers dans cinq arrondissements, pour lesquels elle investira 10 millions. Les fonds serviront notamment au verdissement, au réaménagement des artères et à l'implantation de pistes cyclables.

Le Plateau-Mont-Royal se dote d'un espace naturel protégé : le Champ des Possibles
L'arrondissement a signé une entente de partenariat avec les Amis du Champ des Possiblespour la valorisation de l'ancien terrain industriel, désigné espace naturel. Possession de la Ville, cet espace vert jadis voué au développement est désormais protégé à perpétuité par un changement de zonage.

Granby opte pour des noues végétalisées
La Ville de Granby mettra de l'avant une solution qu'elle qualifie de «novatrice» pour régler les problèmes de refoulements d'égout. Des noues végétalisées seront aménagées de part et d'autre de ces deux rues, elles serviront de bassin de rétention pour le contrôle de la quantité d'eau pluviale rejetée au réseau unitaire existant et d'aire de biorétention pour le contrôle de la qualité de l'eau pluviale..

Boisé-Roger-Lemoine : première réserve naturelle appartenant à une municipalité
La Ville de Deux-Montagnes et les membres de la Corporation des boisés et des parcs naturels de Deux-Montagnes sont fiers d’avoir obtenu la reconnaissance de réserve naturelle au sens de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel pour la réserve naturelle du Boisé-Roger-Lemoine, propriété de 8,14 hectares.

Le Quartier 21 Peter-McGill, "Mon îlot vert en ville".
Un ensemble de mesures favorisant le verdissement, la rétention des eaux pluviales, la gestion des matières résiduelles et le transport actif.
L'Arrondissement Ville-Marie fut lauréate au Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal - catégorie Corps public avec ce projet.

Développement urbain: Des expériences inspirantes (Émission Canal-Savoir)
En partenariat avec l'EDS, il s'agit de présenter des expériences inspirantes de certaines villes qui se démarquent par leur développement durable et l'aménagement de leur municipalité. À noter également la série de 4 émissions sur les Défis des villes à l'ère du développement durable.

Politique du patrimoine forestier et paysager de la Ville de Trois-Rivières
Dans la foulée du lancement de la Politique du développement durable, la politique se veut à la fois une prise de position en faveur d’une saine gestion de la forêt urbaine et un outil de de coordination et de planification des interventions dans la forêt trifluvienne.

Des ruelles blanches à Montréal
L’idée était de créer les mécanismes réglementaires qui permettront aux citoyens qui le souhaitent d’entretenir leur ruelle, de sortir de chez eux en famille et de s’y amuser. Tout comme les ruelles vertes qui existent depuis plusieurs années, les ruelles blanches amélioreront la qualité de vie et permettront de s’approprier une partie du domaine public qui ne fait presque jamais l’objet d’entretien de la ville, faute de moyens, a renchéri Mme Lefebvre. La création de ruelles blanches vient s’ajouter aux propositions visant à créer des milieux de vie accueillants.

La MRC de La Haute-Yamaska lance l'Opération Bandes riveraines en santé afin d'inciter les riverains à la revégétalisation des berges.
Le premier volet de ce programme consiste à offrir des arbustes au prix de 1$ l'unité. Le second volet consiste à offrir un soutien financier aux producteurs agricoles de la Haute-Yamaska pour la conception de plans aux fins de l'aménagement de leurs bandes riveraines.

Une réussite écologique pour le projet de la rivière Saint-Pierre
Initié en 2005 par le Club-conseil Profit-Eau-Sol, le projet, appuyé par 95% des agriculteurs visés,  a permis la stabilisation des berges, la réduction de la pollution diffuse, ainsi que la réalisation de divers aménagements fauniques tout au long de la rivière Saint-Pierre et de ses affluents. De meilleures pratiques agricoles ont également été adoptées.

Prenez racine avec nous.
Ce plan d’action global s’adresse à tous les acteurs de la municipalité et il encourage l’embellissement horticole de la ville avec, comme objectif, d’améliorer le cadre de vie de chacun et de favoriser le sentiment d’appartenance à la collectivité. La Ville de Sainte-Julie à remporter un Prix du Ministre en horticulture ornementale 2012 dans la catégorie Produit et service horticole innovateur – municipalité, institution ou organisme pour cette campagne de promotion horticole.

La Ville en vert
Contrer les îlots de chaleur pour Verdir, rafraîchir et mieux vivre ensemble ! La Ville en vert est un projet triennal de création d'îlots de fraîcheur qui vise à améliorer le milieu de vie dans les habitations à loyer modique sur l’île de Montréal, et ce, avec la participation des résidents et des professionnels de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM).

Le Plan d'action canopée 2012-2021 de la Ville de Montréal

Ce  plan d'action, qui interpelle particulièrement le secteur privé, vise à étendre de 20% à 25% le couvert arborescent sur le territoire de l'Île de Montréal et fixe comme cible la plantation de 120 000 arbres sur le domaine public et de 180 000 arbres sur les propriétés privées et institutionnelles.

Plan de développement durable "Pense ta ville"
La Ville de Bromont innove en lançant une plate-forme interactive permettant, entre autres, aux citoyens, aux organismes, aux commerces et aux entreprises, de s’engager en tant que partenaire du développement durable.

Sorel-Tracy assure la préservation d’un boisé de peupliers deltoïdes, une des rares concentrations de ce type d’arbres au Québec
Afin de préserver son patrimoine naturel, la Ville de Sorel-Tracy a procédé à l’acquisition d’un terrain de 6,23 hectares afin de protéger le boisé de peupliers deltoïdes qui s’y trouve. Un écosystème forestier exceptionnellement rare au Québec, notamment en raison de sa grande concentration, ce genre d’arbres poussant habituellement de façon isolée.

Un partenariat pour reboiser le Beauharnois de demain
La beauté du projet est qu’il ajoutera une zone naturelle importante. Zone qui servira de tampon, entre le parc industriel, la rivière et de l’autre côté de celle-ci, le secteur résidentiel. La réalisation d’un tel projet est le fruit d’une importante collaboration entre les différents acteurs de la communauté. Le transporteur ferroviaire CSX est associé  via son programme “Trees For Tracks” ainsi que Arbres Canada.

Dans plusieurs villes du monde, des parcs nouveau genre poussent comme de la mauvaise herbe
De plus en plus de villes reconvertissent d’anciennes voies ferrées en parcs linéaires. De New York à Paris en passant par Lausanne, coup d’oeil sur ces corridors verts qui séduisent tant les riverains que les touristes. 

Parc-école-Quartier-Champlain de la ville de Salaberry-de-Valleyfield
S’appuyant sur la contribution exceptionnelle d’organismes communautaires, d’institutions et de partenaires autant du secteur public que privé, le parc école se démarque par sa vocation environnementale et son caractère à la fois ludique, éducatif et formateur.

Projet intégré îlots de chaleur (Ville de Boisbriand)
La présence d’îlots de chaleur dans la municipalité nous a incité à agir afin de réduire notre empreinte écologique. Développer notre propre pépinière s’est imposé naturellement. La Ville n’y a vu que des avantages : réduction des coûts de projets, contrôle de la qualité des végétaux, création d’emploi dans la région, etc.

Une technique novatrice pour combattre des algues envahissantes à Gracefield
Un projet écologique unique en Amérique du Nord a vu le jour au lac Pémichangan à Gracefield, en Outaouais. L'Agence de bassin versant des 7 a instauré une nouvelle technique pour mettre fin à la prolifération d'algues envahissantes, les myriophylles à épi, dans les cours d'eau. Des résultats préliminaires devraient être connus cet été...

Campagne Révélez votre nature
Le 8 mai, durant l'événement Verdir pour rafraîchir, organisé par le Conseil régional de l'environnement de Montréal dans le cadre de la campagne Révélez votre nature, 6 projets structurants de verdissement et de lutte aux îlots de chaleur ont été présentés.

L’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie dresse un bilan très positif de sa première année d’application de la réglementation pour la lutte contre les îlots de chaleur par le verdissement et par l’utilisation de matériaux de construction réfléchissants et perméables.
« Ce projet est gagnant, car il implique la participation des institutions publiques, du secteur privé, de même que celle des citoyens. », a conclu le maire Croteau.

Marais filtrant gérant et traitant les eaux de surfaces urbaines dans le but de protéger un milieu humide - Ville de Rosemère
Cet ouvrage permet de gérer et de traiter les eaux de surface issues du stationnement. Dès la première année d’opération du marais filtrant, les gestionnaires municipaux ont noté une amélioration de la croissance des végétaux du boisé.

Ententes de conservation volontaire – Trois-Rivières
Avec la conclusion du projet d’intendance réalisé en partenariat avec Nature-Action Québec, la Ville de Trois-Rivières compte maintenant des ententes de conservation volontaire avec 34 propriétaires privés de milieux naturels importants. Par la signature d’une telle entente, les propriétaires démontrent leur volonté d’assurer la conservation et la mise en valeur des milieux naturels présents sur leur propriété.

Idées inspirantes pour des quartiers verts, actifs et en santé
Les idées inspirantes que le CEUM a colligées représentent l'expérience de plusieurs villes dans le monde, mais également un large éventail de pratiques exemplaires repérées ici même au Québec et à Montréal. Vous retrouverez aussi bien des initiatives en aménagement que des processus participatifs ou des stratégies de planification, de mise en œuvre et de communication.

La campagne de verdissement de l'Est de Montréal
La campagne "L'Est révèle sa vraie nature" vise à encourager les industries, les entreprises et les propriétaires fonciers à planter des arbres, à verdir et embellir leur terrain. Elle a été mise de l’avant notamment pour contrer les îlots de chaleur qui consistent en des secteurs urbanisés caractérisés par une température de 5 à 10º plus élevée que celle de l’environnement immédiat.

Urbanova, un projet de développement urbain écoresponsable, le premier de cette envergure au Canada.
Situé dans le secteur de la côte de Terrebonne, entre l'autoroute 640 et la rivière des Mille Îles, ce nouveau quartier formé d'îlots pourra accueillir jusqu'à 35 000 nouveaux résidants d'ici 20 ans. La Ville de Terrebonne rompt ainsi avec le modèle traditionnel de développement des banlieues en zones urbanisées en proposant un projet qui vise la densification importante de ce territoire ainsi que la mixité des usages, et ce, dans une perspective de développement durable. (…)

Ilots de fraîcheur urbains
L'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie entreprendra bientôt la transformation d'une ruelle en une toute nouvelle oasis de fraîcheur qui reliera les stations de métro Beaubien et Rosemont.

Sauvegarde de milieux naturels
Nature-Action Québec et la Ville de Sainte-Julie sont fiers d'annoncer la protection à perpétuité de 12 hectares de milieux naturels riches en biodiversité situés dans le bois du mont Saint-Bruno à Sainte-Julie. Ces milieux font partie du Corridor forestier du Mont-Saint-Bruno qui permet de préserver de nombreuses espèces animales et végétales ainsi que d'assurer la qualité du milieu de vie des citoyens à long terme

Les étangs d'épuration de Trois-Rivières cités en exemple
Sous le titre « Les étangs d'épuration : un potentiel sous-estimé », le numéro d'automne de Québec-Oiseaux nous apprend que ces plans d'eau artificiels attirent des oiseaux de différentes espèces, soit à la surface des bassins, soit dans leur environnement immédiat. Le cas de Trois-Rivières est même cité en exemple.

Québec Oiseaux (p. 28-29)
Québec Oiseaux (p.30-31)
Quebec Oiseaux (p.32).pdf

Récupérationde l'eau du parc dollard
L'utilisation judicieuse de l'eau potable est une nécessité bien comprise à l'Arrondissement de La Cité-Limoilou. Ainsi, l'eau utilisée par le jeu d'eau du parc Dollard sera bientôt récupérée dans un réservoir souterrain de 8 mètres cubes. L'eau stockée dans ce réservoir servira par la suite au remplissage d'un camion-citerne utilisé pour l'arrosage des jardinières et des arbres durant tout l'été. La surface du jeu d'eau est aussi équipée d'un drain permettant également de récupérer l'eau de pluie.

Cet aménagement permettra de recueillir et de réutiliser environ 8 000 litres d'eau par jour et d'économiser ainsi une précieuse quantité d'eau potable. Un bon point pour notre environnement

Aménagement durable, quelques exemples américains
Sous le thème « Designing Our Future: Sustainable Landscapes », la société américaine des architectes de paysage (ASLA) présente sur leur site Web différents projets d'aménagements durables. Plusieurs vidéos d'animations sont également disponibles pour définir les concepts utilisés lors d'aménagements extérieurs durables.

Terrebonne innove avec le premier circuit vitalité au Québec
La ville de Terrebonne a inauguré le 15 septembre 2010 au Parc la Pointe-de-l'Île de l'île Saint-Jean, le premier Circuit Vitalité au Québec, un nouveau concept destiné à favoriser la pratique de l'activité physique et de la mise en forme à moindre coût. À noter que ce concept a remporté le prix d'excellence de l'Association québécoise du loisir municipal lors du CALM 2010.